Départ le 30 avril 2023

Meteo consult

Dee Caffari : « J'adorerais y participer »

© PKC Media -

La navigatrice britannique Dee Caffari - première femme à avoir fait le tour du monde en solitaire et sans escale dans les deux sens et seule femme à avoir fait trois fois le tour du monde sans escale – ne cache pas son engouement pour la Transat Paprec. 

Que pensez-vous de l'introduction d'équipages mixtes homme/femme en double pour la Transat Paprec ?

Il est important que nous soyons sélectionnées en tant qu’équipière sur la base de nos capacités et non par rapport à notre sexe. Mais c’est un fait : les navigatrices n’ont pas forcément les mêmes opportunités que leurs homologues masculins. Le fait que cela devienne une règle permet d’offrir cette opportunité à de nombreuses navigatrices. Quand un grand nombre de femmes aura bénéficié de cette opportunité, nous ne serons plus confrontées aux freins actuels que sont le manque d’expérience, le fait d’être bizuth sur une course ou le fait de ne pas assumer le rôle d’équipière aussi bien qu’un homme. 

Pensez-vous que ce type d'initiatives est nécessaire pour attirer plus de femmes dans ce sport ?

J’ai constaté que cela fonctionne. Je me rends compte que nous sommes encore loin d'une parité naturelle, nous devons donc mettre des choses en place pour faciliter la mixité. Je dirais également que la jeune génération de marins est beaucoup plus ouverte à naviguer avec des femmes. Ils ne se soucient pas de savoir qui est assis à côté d'eux tant que ces marins sont bons dans ce qu'ils font, et cette perspective est très positive et me donne de l'espoir pour l'avenir de notre sport. Nous avons de grands modèles féminins dans la voile et nous devons encourager un maximum de femmes à les suivre.

Quel est votre objectif actuel en matière de voile ? 

Je participe actuellement à des courses en double au Royaume-Uni et je vise la RORC Sevenstar Round Britain et Ireland Race cet été en double. C'est un long chemin à parcourir avec un petit bateau, mais la flotte est très compétitive et les courses sont vraiment intenses. Elles mettent mes compétences à l'épreuve.

Envisageriez-vous de participer à la Transat Paprec dans le cadre de votre calendrier 2023 ? 

Cet événement a vraiment suscité mon intérêt. C'est une grande course et nous savons tous combien la flotte du Figaro est réputée. Ce serait formidable de participer à une course de cette longueur. Elle donnera l'opportunité à des bizuths de collaborer avec des marins plus expérimentés et d'accélérer leur apprentissage. Un format mixte permet à une équipe de mettre en valeur ses compétences complémentaires en matière de voile, ce qui peut donner lieu à des courses fabuleuses. J'adorerais y participer, donc si quelqu'un a besoin d'un partenaire pour la course, n'hésitez pas à m'envoyer un message !